Info: S'inscrire sur le forum, c'est recevoir automatiquement LE djaurnal complet en newsletter !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Etude sur les fantômes du cimetière de Bonta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grizlours
Redacteur
Redacteur
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 36
Personnage(s) : Mister sadida 1981, Nibelungen, Vagh Alam
Métier(s) : feignasse
Obsession(s) : euh..., dormir, mais ça m'obsède pas trop
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Etude sur les fantômes du cimetière de Bonta   Jeu 1 Mai - 23:11

~ Etude sur les fantômes du cimetière de Bonta. ~
Par Azaroth, dit "Le Fourbe"

Cette étude a été effectuée par moi-même, Azaroth dit "le fourbe". Cette étude s'est déroulée au cimetière de Bonta, aux coordonnées : (-8;-56), devant le portail en ruine du cimetière. Cet endroit à été choisit pour son grand nombre de passage de fantômes au quotidien.


Première session d’étude sur le comportement des fantômes et remarques :

« Je constate que l’endroit est bien choisit. Le nombre de fantômes qui passent en journée est assez élevé. Dans l'ordre de la vingtaine voir trentaine à l'heure.
Je ne pensais pas qu'il y avait autant de mort dans les environs.

Je viens de me placer bien en vue, entre les deux restes des piliers de pierres de l'ancien portail du cimetière. J'ai ramené avec moi deux caisses de 50 fioles de sang de phénix chacune. J'ai fini de vérifier si elles sont bien tous intact après le transport en drago. Azouchu avait trébuché sur un fémur en arrivant, j'ai crains le pire, mais je m'en suis fait pour rien. Aucune fiole n'a été brisée et c'est tant mieux, les tiges de lin que j'avais placé dans les caisses ont joué leur rôle, celui d’amortir les chocs.

Je m'installe du mieux que je peux et je commence à écrire ses lignes. L'attente commence.

Je n'ai pas dû attendre longtemps en fin de compte, assis sur l'une des caisses. Un premier fantôme s'approche pour passer le portail. Je n'avais encore jamais fait ça. C'est très étrange comme phénomène. J'ai confectionné chacune de ces précieuses fioles et pourtant je ne m'attendais pas à ça.

Tout d'abord, je m'approche doucement du fantôme qui flotte dans les airs apparemment sans me voir. En tout cas, sans me prêter grande attention. Je débouche ma fiole et je commence à verser le précieux liquide sur le sol devant lui avant d'en lancer quelques goûtes dessus. Gouttes qui s'écrasent sur le fantôme et n'ont sur le sol en le traversant, c'est assez étrange quand on sait qu’un fantôme n’a aucune consistance. Une fumée verdâtre mêlée à des flammes rougeoyantes se forme d'un coup autour du fantôme avant de l'englober totalement. A peine formée que le nuage se dissipe déjà et bientôt disparaît totalement.

Et voilà, le nuage dissipé, on retrouve l'être que fut le fantôme dans son état normal. Je viens de faire ma première résurrection. C'est un disciple d'Ecaflip. Il porte une cape verte, c'est une brouteuse je crois, en assez mauvaise état. Il a un chapeau de Terrdala sur la tête. Il se met à courir, il n’a même pas remarqué qu'il n'était plus un fantôme errant sans but ...

Après un petit temps et un retour en arrière, l'Ecaflip vient à ma rencontre.

"Kom ta fé ?" Ce sont là ses paroles. Je dois dire que j'ai eu un peu de mal à parler avec lui, mais je lui ai tout de même expliqué ce que j'avais fait (enfin je crois, il a peut-être compris autre chose...). Après un "mici t simpa" il s'en est allé sans demander son reste.

Pas le temps de se reposer, déjà deux autres fantômes en approche. Je refais le même rituel que précédemment et les nuages se dissipent déjà. Un Eniripsa et un autre Ecaflip. L'Eniripsa ne bouge pas et ne dit rien, peut-être un problème de retour parmi les vivants, sont cerveau prenant un petit temps pour redémarrer (ou arriver de l'au delà car il est en retard ?). Le second Ecaflip se met aussi à courir, mais il change de direction au bout de quelques enjambées, pour venir vers moi. Celui-ci me remercie dans un langage tout aussi développé que le premier et s'en va sans plus tarder. L'Eniripsa lui, ne bouge toujours pas.

Je me demande si je n'ai pas fait une erreur dans la recette de mes potions. Les gens semblent ne plus parler correctement et l'un d'eux est dans un état végétatif. Je commence à me faire du souci, ce n'est peut-être pas très bien de faire ça, les pauvres, ils ne sont peut-être plus eux même. Peut-être est-ce un bout de leur cerveau qui est resté coincé entre le monde des morts et celui des vivants, une partie restant encore fantomatique à cause d'un mauvais dosage ? Je ne sais pas vraiment, alors je décide de continuer pour en savoir plus.

Quelques fantômes passent à nouveaux, dix pour être précis. Tous ont parlé avec un langage proche du premier sujet d'étude. Je crois bien que mon dosage doit être mauvais.

L'Eniripsa est toujours là, planté comme un piquet au milieu du cimetière, ou plutôt comme une courge, le pauvre commence à baver avec sa bouche grande ouverte et le regard dans le vide. Je crois que c'est mon premier gros raté de cette expérience.

D'autres fantômes arrivent, j'ai vraiment bien choisi cet endroit. Un Sram, un Eniripsa, un Sadida et une Crâ. Tous me remercient dans un langage de plus pauvre. Mais au moins, ils sont polis. La Crâ se met à courir et disparaît, je n'en suis pas sûr, mais je crois bien qu'elle ne m'a même pas dit merci. Peut-être a-t-elle conscience que par ma faute, elle a perdu un bout de son cerveau. Je ne lui en tiens donc pas rigueur.

L'Eniripsa a enfin bougé, il s'approche de moi en marchant, je me tiens prêt à sortir mes dagues aux cas où. J'ai déjà entendu parler de gens morts mais vivant qui mangent les autres. Même avec des chevilles cassées ils marchent sur leurs articulations, parfois en traînant derrière eux une hache ou un gourdin pour assommer et tuer leur proie. Du soucis pour rien, l'Eniripsa me demande pourquoi il est ainsi, j'ai de la peine à lui dire que c'est moi qui lui ai donné une potion. Aussi bizarrement que cela puisse paraître, il me remercie et s’en va tout content. Il m’a parlé comme les autres, avec le même langage. Son cerveau était peut-être bloqué dans une file d’attente entre les vivants et les mots…

Les fantômes sont légions, j’use mes fioles assez vite. Je passe les petits détails sans grandes importances, ça me prendrait trop de temps. J’offre généreusement des potions à tout va, mon enseignement de prêtre que j’ai suivit à Bonta pour savoir utiliser des potions de phénix m’interdis formellement de faire revivre les personnes qui ont fait serment d’allégeance à Brâkmar. Je n’ai pas vraiment compris ce côté-là, et je n’ai rien compris aux cours qui expliquaient comme différencier les fantômes… Une histoire de hauteur de vole avec un certain degré de lévitation et de pénétration atmosphérique… Enfin bref.

Arrivé vers la fin de la journée, voilà que je redonne vie à une disciple de Sacrieur. Elle me propose 5.000 kamas en remerciement. Je trouve ça vraiment gentil contrairement à tous les autres fantômes que j’ai rencontré avant. J’accepte avec un grand sourire son don des plus généreux.

La journée s’achève, j’ai usé presque toute une caisse de potions. Voici mes premières conclusions :

- Les fantômes voguent dans les airs à la recherche d’une statue, c’est leur pèlerinage jusqu’à leur retour à leur ancienne forme de vie.
- Les fantômes peuvent parler, mais le font très rarement, ça use peut-être trop d’énergie spirituelle, qui leur est utile pour faire leur pèlerinage. Ils nous ignorent donc souvent.
- Les fantômes, une fois qu’on leur redonne vie, parle bien trop souvent dans un langage des plus pauvres.
- 1 fantômes (redevenu normal) sur 20 environ ne dis pas merci.
- 1 fantômes (redevenu normal) sur 50 environ, vous propose des objets ou des kamas en remerciement. »


Dernière édition par Grizlours le Jeu 1 Mai - 23:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grizly.ifrance.com/
Grizlours
Redacteur
Redacteur
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 36
Personnage(s) : Mister sadida 1981, Nibelungen, Vagh Alam
Métier(s) : feignasse
Obsession(s) : euh..., dormir, mais ça m'obsède pas trop
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Etude sur les fantômes du cimetière de Bonta   Jeu 1 Mai - 23:11

Seconde session d’étude sur le comportement des fantômes et constatations :


« Voilà, je reviens encore au même endroit que précédemment. J’ai cette fois qu’une seule caisse de potions, ce qui je crois suffira amplement. Je m’installe là où j’étais la dernière fois, entre les deux piliers de pierres.

Après une petite attente, les fantômes commencent à affluer. Je sais que je ne resterai pas aussi longtemps qu’avant, je dois m’occuper de choses et d’autres dans quelques heures. Mais je prends le temps de m’occuper de chaque fantôme qui passe et qui ne m’est pas interdit d’aider.

Je croise de tout, disciple d’Ecaflip, Sadida, Xelor, Enutrof, Pandawa, les gens meurent souvent on dirait. Beaucoup me disent merci dans leur langage primitif. Primitif, c’est peut-être qu’ils ne sont vraiment pas doués qu’ils meurent tous aussi facilement. Certains ne prennent même pas la peine de me remercier. C’est vraiment navrant de voir ça. C’est à croire qu’on ne leur a pas appris la politesse.

Vraiment décidé, j’interpelle un des fantômes, alors redevenu normal, qui ne m’a pas remercié. Dans un langage des plus incompréhensible, ce dernier me demande ce que je lui veux et pourquoi il devrait me dire merci. Je suis impressionné par sa réponse, c’est à croire qu’il a perdu ses yeux et ses sens dans l’au-delà, voir peut-être son cerveau entier. Je lui explique ce que je lui ai fait et il réagit comme si c’était normal… C’est vraiment irritant de voir des gens qui ne s’aperçoivent même pas du travail que l’on fait pour eux, et ce, gratuitement.

Je reprends mon travail d’investigation sur l’étude des fantômes. J’ai usé une vingtaine de potions. 2 fantômes ne m’ont pas remercié et l’un d’eux c’est étonné de ma réaction. Mais cependant beaucoup de fantômes qui se mettent à courir une fois redevenue normale reviennent sur leurs pas pour me remercier. Certains me demandant comment j’avais fait, d’autre, sans s’en préoccuper.

Conclusion de ma petite étude du jour :
- Les fantômes sont parfois bien polis, mais on trouve toujours 1 fantômes sur 20 environ qui ne connaît pas la politesse.
- Certains sont curieux et veulent savoir comment on a fait. Certains nous prennent même pour des Dieux, mais ça reste encore rare, je préfère ne pas m’avancer là-dessus. Je n’ai même pas pris la peine de le noter, ça doit être un cerveau qui n’est pas revenu de l’au-delà.
- Certains sont généreux, mais c’est vraiment trop rare, je dirais 1 sur 60 facile. »





Troisième et dernière session d’étude du comportement des fantômes et conclusions :



« Me revoilà au même endroit, entre mes deux piliers de pierres. Je sais que je risque fort d’être à cours de potions avant la fin de la journée. Je n’en ai que 62, ce n’est pas beaucoup. D’après les rapports que j’ai pu voir à la milice de Bonta, les zones sont bien contrôlées par la ville, Brâkmar va bientôt envoyer ses troupes et les fantômes vont affluer en grands nombres.

Les premiers arrivent déjà. Tien, étrange, des trois qui arrivent déjà, seul la Sadida me remercie, et ceux aux noms des deux autres également. Elle reste un peu, j’offre d’autres fioles à d’autres fantômes. La Sadida me regarde faire, je suis gêné, j’ai horreur que l’on me regarde faire quelque chose, j’ai l’impression d’être surveillé. Je serais un Ecaflip ou un Sadida, on pourrait voir mes poils se hérissé sur moi tellement je ne supporte pas. Au bout d’un temps, de quelques fantômes et quelques merci, la voilà qui me félicite. Elle dit que peu de gens font ce que je fais et que c’est vraiment sympa de ma part. Elle m’offre 5.000 kamas en continuant de me féliciter et puis s’en va en me souhaitant une bonne journée, le tout dans un Amaknéen compréhensible. J’ai été très étonné, je lui ai souhaité de même machinalement, ne revenant pas de croiser mon premier fantôme poli et sachant parler correctement.

Je continu mes dons de potions, depuis trois jours, je répète sans arrêt « Cadeau. » à chaque fois que je donne une potion et que je rend la vie. Les gens me remercient, c’est agréable, certains ne le font pas, je leur fais la remarque, ils me demandent pourquoi à chaque fois… C’est affligeant de voir ça.

Je rend la vie à une Ecaflip, elle ne réagit pas de suite, peut-être un temps de latence dans l’apparition de son cervelet. Avec tous ses morts, le chemin entre la vie et la mort doit être bondé de monde. D’un coup, elle saute à côté de moi, j’ai un mouvement de recul et là elle me sort : « Je t’aime ! ». Je suis apeuré et fais un petit mouvement de recul, je lui réponds « De rien. » et elle m’offre 100 kamas. Un peu radin, mais comparé à tous les autres qui n’offrent rien, ça me fait sourire, c’est si rare un don en retour de celui d’une potion. Elle s’en va en courant et en chantonnant, je crois que j’ai fait une heureuse aujourd’hui. Tant mieux, tant qu’elle ne revient pas pour me harceler.

Je continue mon travail d’investigation. Voilà que je redonne vie à un Iop. Il ne me dit pas merci et s’en va. Je lui cri au loin quelques commentaires sur la politesse et le revoilà qui revient et me demande pourquoi il devrait me remercier. Je lui explique donc ce que j’ai fait et trouve ça « cool merki ». Je continu de donner des potions et il s’assoit non loin de moi. Et d’un coup il me demande si je n’ai pas du pain. Je lui réponds non que je n’en ai pas. Il continu de m’en demander, presque en me suppliant, ça fait vraiment pitié. Je lui redis non. Je suis étonné et un peu abasourdit par sa réponse. Le voilà qui m’insulte et me traite de tous les noms. Voilà une bien désagréable surprise, mais le voilà parti.

Je reprends tout de même mon don de potion, un petit sourire aux lèvres en sachant que je fais plaisir à bon nombre de gens. Voilà que je tombe sur un cas, et non des moindres. J’ai redonné vie à un Iop vêtu de marron. Le voilà qui s’approche de moi, et qui s’exclame en criant « ptdr le bug. ta vu se ke jé fé mdr ». Le pauvre, je lui explique ce que je venais de faire, non sans avoir prévus le fait de le décevoir. Il croyait vraiment que c’était lui qui avait fait je ne sais trop quoi. Il est parti déçu mais il m’a tout de même remercié.
Je n’ai presque plus de potions, mais je continu. Voilà que je vois passer des fantômes, je leur donne immédiatement des potions. Un Sadida, une Sacrieuse et un Xelor, tous les trois viennent de la même guilde, mais je ne connais pas leur blason. Ils parlent tous trois convenablement, ça fait plaisir. La Scarieuse me demande pourquoi je fais ça, je lui réponds simplement : « Pourquoi pas ? ». Elle me félicite aussi et rajoute que ça serait bien qu’il y est plus de gens comme moi. Ah ! Si elle savait comment j’ai pu avoir l’idée de faire cette étude… Elle m’offre une pierre de topaze, ma première pierre de cette sorte, je la remercie chaleureusement. Ses deux compères me remercient aussi, l’un m’a offert 5.000 kamas, l’autre 2.000. Ce n’est pas si mal de rencontrer des gens comme ça. Le Sadida me félicite aussi et il me dit que c’est trop rare des gens qui font ce genre de chose. Je recommence mon travail d’investigation le sourire aux lèvres.

Par chance, je n’ai plus que 10 potions, je les utilise, et la dernière tombe sur un Ecaflip qui me remercie gentiment et m’offre 500 kamas.

Voilà, j’ai fini mes trois jours d’études sur les fantômes et leur comportement de la mort à la vie.

Mes conclusions :

-Les fantômes ne s’attendent pas à voir quelqu’un les ramener à la vie.
- Ils ne s’attendent pas du tout à voir quelqu’un le faire à tous les fantômes qui passent à proximité.
- Certains mettent du temps à s’apercevoir qu’ils ne sont plus fantômes.
- Ceux qui se sont mis à courir vers la statue reviennent souvent sur leur pas pour remercier et/ou demander ce qu’il s’est passé.
- 1 fantômes sur 70 ne te remercient même pas.
- 1 fantômes sur 120 parle correctement.
- 1 fantômes sur 150 ne te remercie pas et t’insulte.
- 1 fantômes sur 60 te remercie et te demande du pain en plus.
- 1 fantômes sur 80 te remercie chaleureusement et t’offre un petit quelque chose, kamas ou objet.
- La majorité des fantômes te disent merci et s’en vont tout de suite, sûrement de peur d’avoir à donner quelque chose en retour.
- 1 fantômes sur 30 reste à tes côtés durant dix bonnes minutes.
- 1 fantômes sur 100 te félicitent de ta générosité.
- 1 fantômes sur 200 te déclare « Je t’aime » pour l’avoir ramené à la vie.
- 1 fantôme sur 300 te demande pourquoi tu l’as ramené à la vie lui/elle et pas un autre. »


Le comportement des fantômes est parfois bien étrange. Beaucoup ne savent pas parler correctement. Beaucoup ne sont pas enclin à te donner quelque chose en échange du don de potions. Mais pour le peu de gens qui te remercient, ça en vaut la peine.

Travaux et rapport effectué par Azaroth, dit « le fourbe ».


(HRP/ P.S. : Ceci est une étude qui a réellement eu lieu et qui a nécessité plus de trois cent potions de sang de phénix. Etude que j’ai mené moi-même, Azaroth-le-fourbe. Les comportement décrit sont tous réel, je n’ai pas rapporter tous les comportements et je n’ai pas dit le nombre de personnes qui ont réagit de même, mais je pense que ma conclusion final n’est pas si mal. Et je ne regrette pas de l’avoir fait. /HRP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grizly.ifrance.com/
Zéphiel

avatar

Nombre de messages : 126
Personnage(s) : Lame-sang
Métier(s) : Bouchère, bijoutière, tailleuse
Obsession(s) : la paix Bonta/Brakmar
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Etude sur les fantômes du cimetière de Bonta   Sam 24 Mai - 1:02

Bravo !

Initiative remarquable. Bravo aussi pour avoir gardé ta bonne humeur et avoir pris ça du bon côté, même si on perçoit un peu d'exaspération bien compréhensible.
Ca me donne presque envie de me remettre à du vrai RP sur dofus, et même de revenir sur ITV et au Djaurnal !
J'ai bien dit "presque" XD.

J'espère que tu as d'autres bonnes idées du genre !

_________________
Membre fondateur de la guilde La Main Sage
ex-Gérante du Restaurant de Sufokia
ex-Djaurnaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etude sur les fantômes du cimetière de Bonta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etude sur les fantômes du cimetière de Bonta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etude joueur : chévres ou stars ??
» Gisement de fossiles ou cimetière de créatures ?
» Etude sur la condition humaine.
» l'attaque du cimetière
» Guerrier Fantôme / Shadow Warrior (Assaut sur Ulthuan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Tofu Veritas :: .: Compte-rendus d'Evénements et Présentations :. :: Les Dresseurs de Claviers-
Sauter vers: